Smite – Le MOBA évènement

Le logo ne donne pas très envie et ressemble à une pochette d’un vieux jeu PC des années 90…

Depuis que LoL explose des records de fréquentation, et sûrement de rentabilité, beaucoup de développeurs se sont lancés dans la création d’un MOBA. Chacun y va de son « petit » projet : Blizzard et Valve travaillent chacun sur un DOTA, Heroes of Newerth survie gentiment, et si vous cherchez du côté des Free-2-Play foireux vous trouverez également quelques MOBA pas bien intéressants… Mais celui qui fait sensation depuis un tout petit moment sur la toile, c’est Smite. Sa véritable innovation est que la caméra n’est pas une caméra de jeu de stratégie avec « vue du ciel » mais de jeu d’action à la 3ème personne. Vous voyez ainsi votre héros de dos et le contrôlez avec les touches ZQSD.

Le background est plutôt simple : des Dieux s’affrontent dans une arène, protégeant chacun leurs Phénix et Minotaure. Les sbires sont ici des guerriers grecques, genre hoplites. Le jeu utilise les dieux des différentes mythologies : Zeus, Odin, Ymir, Sun Wukong, Ra, en sont quelques exemples. Néanmoins, n’espérez pas combattre avec Jésus ou Mahomet pour des raisons évidentes d’auto-censure. L’idée est plutôt bonne, la plupart des Dieux étant tout de suite identifiables et attachants.

Je n’ai pas pris ces captures d’écran « in game », je n’aurais jamais choisi ce dieu nain ridicule…

La carte 5 vs 5 avec ses 3 voies que tout le monde connaît a donc été transposée en 3D pour un jeu d’action, et je dois dire que j’ai été assez surpris au début. Cela ne m’avait jamais choqué dans LoL ou HoN que des voies soient juste à côté d’impressionnantes forêt, mais dans Smite c’est assez étrange… On a une voie très bien tracée, pâvée même, et 1 mètre sur le côté on se retrouve dans une jungle luxuriante et labyrinthique. D’ailleurs n’espérez pas vous sortir de la jungle sans regarder votre mini-map les premières parties, on se perd rapidement.
Bon point : les bonus donnés par les monstres neutres dans la jungle sont directement indiqués sur la mini-map, la potion bleu indique que le monstre donne un bonus de régénération de mana, l’épée un bonus de dégâts, etc.
On retrouve également les fameuses tourelles, inibiteurs et Nexus. A la différence que tous ces bâtiments ripostent ! Les inhibiteurs et les Nexus ne sont pas passifs comme dans LoL et ce ne sont pas de simples bâtiments puisque les inhibiteurs sont des Phénix (qui ressuscitent donc) et les Nexus sont des Minotaures géants faisant office de boss. Ceci empêche donc tout backdoor tant que votre Dieu n’est pas assez puissant pour affronter le Phénix/Minotaure.

Du côté des objets disponibles dans la boutique, il y en a pas beaucoup mais ceux-ci peuvent être améliorés. La construction d’un build est donc facilité. Et comme dans Heroes of Newerth, il est possible de laisser de côté le choix du build, les objets recommandés seront alors achetés automatiquement en revenant à la boutique. Cette option est également disponible pour le choix des sorts, parfait pour débuter !

Vient le moment fatidique, la question que tout le monde se pose : alors la vue à la 3ème personne, c’est cool ? Ma réponse est plutôt négative…
D’un côté, cela est immersif et dynamise (en apparence) le jeu ! Bouger via les touches du clavier est beaucoup plus sympa que de cliquer sur un bouton de sa souris. De plus, l’esquive des sorts et attaques devient réellement primordial, contrairement à LoL où l’auto-attaque ne peut jamais échouer.

Car oui, toute action est désormais un skillshot ! Même votre attaque de base… On finit par arrêter d’harceler l’adversaire en phase de laning puisque non seulement vous devez viser le dieu ennemi mais également tenir compte de la portée de votre attaque ! Et la vitesse d’attaque de base étant très basse au début du jeu, on préfère se concentrer sur le last hit.
Sauf que le last-hit est chiant là aussi. Forcément, comme on ne peut pas cibler le sbire, on essaye de le viser, mais les sbires se baladant par paquets de 3-4, on touche souvent le mauvais. Les développeurs ont d’ailleurs compris le problème puisque vous gagnerez de l’xp mais également de l’or en étant à côté des sbires ! Le last-hit vous permettant seulement d’amasser un peu plus d’or par soldat.

L’autre gros souci est la lisibilité générale du jeu, les teamfights sont  brouillons et le moindre CC (comme « peur ») vous déstabilise totalement, la caméra suivant le dieu se barre complètement de l’action…

J’ai testé 3 héros différents qui incarnent chacun un archétype : Artémis (AD carry, l’équivalent de Ashe), Sun Wukong (Mêlée corps-à-corps, l’équivalent de Wukong, bravo !) et Ra (Mage, AP Carry).


Je me suis assez ennuyé en début de partie avec Artémis, sa vitesse d’attaque est lente, et est pourtant sa principale source de dégâts, je n’avais vraiment rien à faire à part last hit. Impossible d’envisager un 1 vs 1, la déesse étant beaucoup trop faible. Heureusement, une fois que l’on a l’ultime, qui est une sorte de Pumba qui va étourdir les dieux ennemis un par un dans une certaine zone, on peut commencer à s’amuser. Néanmoins, Artémis devient vraiment plaisante à jouer quand on attend les niveaux 17-18 (le niveau maximum étant 20) : les dégâts sont conséquents, et ce n’est pas parce qu’on rate 1 attaque qu’on a foiré son Teamfight…

Un des dieux dont le côté cel-shading est très prononcé. Il est d’ailleurs plutôt joli.

Mon expérience avec Ra est ambiguë. D’un côté, il est très agréable à jouer car tous ses sorts sont utiles : son A est comme l’ultime de Lux mais avec un cooldown beaucoup plus faible, le Z crée une zone où les ennemis sont ralentis et prennent des dégâts après un petit moment, le E crée une zone procurant des soins pour les alliés et un debuff pour les ennemis, et son ultime est le même que Lux (donc comme le sort A mais amélioré). De l’autre côté, si vous ratez le premier sort et l’ultime, vous ne ferez aucun dégât ou quasiment. Si le sort A est facile à lancer car instantané, l’ultime est plus difficile car Ra se concentre pendant moins d’une seconde avant de le lancer… Bref, un dieu 100% skillshot très frustrant car on se voit vite puni pour avoir raté un sort.

Tout le contraire de Ra : très sympa à jouer, mais très laid.

Quant à Sun Wukong, c’est celui avec lequel je me suis le plus amusé. Ses sorts de dégâts ne sont que des sorts de zone et son attaque est facile à caler puisque qu’il faut déjà être au corps-à-corps. Mention spéciale à son ultime de zone qui provoque la « peur » chez les ennemis, infligeant des dégâts et pouvant déstabiliser une équipe entière.

Smite est évidemment un Free-2-Play qui copie le modèle instauré par LoL : les dieux peuvent être achetés via des gemmes qu’il faut échanger avec de l’argent réel, mais ils peuvent également être achetés via des pièces d’argent ou « offrandes » que l’on gagne après chaque partie. La somme demandée pour un Dieu est de 5500 offrandes, sachant que l’on gagne un peu plus de 120 offrandes après une victoire, et 1000 offrandes quand le compte monte de niveau. D’ailleurs, votre compte a un niveau mais ça ne sert à rien. Je n’ai pas trouvé de page de runes/maîtrises ou quoi que ce soit qui change quand on monte de niveau. Cela permet une seule chose : avoir accès aux parties normales, car avant un certain niveau on ne peut que faire des « parties novices ».

Au final, Smite n’est pas mauvais, et surtout est toujours en bêta ! Le background est sympathique, cette vue à la 3ème personne est rafraîchissante. Mais, les développeurs devraient assumer pleinement ce côté MOBA-Action quitte à démultiplier la vitesse d’attaque et à baisser les CD des mages en général, car il est très frustrant de voir ses sorts, ou ses principales sources de DPS, partir souvent dans le décor. Honnêtement, LoL ou Dota 2 n’ont pas grand-chose à craindre.

À propos de Aerik

https://twitter.com/Aerik_

Publié le 4 juillet 2012, dans Articles, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. on dirait qu’il on prit league of legend l’on mit en 3d et on fait 2 3 bidoulle pour dire nononononon on ne copie pas du tout

  2. merci du coup de main Aerik =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :